Kirk Douglas : ces mots déroutants à son fils Michael Douglas sur son lit de mort

Il était l'un des derniers témoins de l'âge d'or du cinéma hollywoodien, une véritable légende. Kirk Douglas s'est éteint le 5 février dernier à l'âge de 103 ans au terme d'une vie riche marquée par d'inoubliables rôles au cinéma mais aussi un engagement politique sans faille. Et c'est précisément de cela dont l'acteur s'est entretenu avec son fils Michael lors d'une de leurs dernières entrevues. Le comédien oscarisé en 1988 pour son rôle dans Wall Street d'Oliver Stone est apparu le lendemain des funérailles de son père à Madison, dans le Wisconsin, pour célébrer l'ouverture du second bureau de la campagne du candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine Michael Bloomberg. Fervent soutien du parti démocrate, Michael Douglas a fait un discours dans lequel il a raconté les derniers mots de son père.

"Je ne sais pas s'il me faisait marcher ou pas, mais l'un des derniers mots qu'il a dit à l'hôpital...Lorsqu'il m'a vu il m'a demandé de me pencher vers lui, alors je me suis penché près de lui et il m'a dit : "Mike peut le faire" a expliqué l'acteur. Preuve qu'à 103 ans, Kirk Douglas était encore en pleine possession de ses moyens et soutenait avec vigueur la candidature de l'ancien maire de New York Michael Bloomberg.

Tel père tel fils, Michael Douglas a poursuivi avec un message de soutien à son poulain : "Il a fait plus en tant que simple citoyen et en tant que maire que la plupart des députés ou des sénateurs élus. C'est un très bon gars ! Et c'est un moment rare. Je

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTO - "Ma raison de vivre" : Alex Goude poste un poignant message pour les cinq ans de son fils Elliot
VIDÉO - Isabelle Balkany souriante après la libération de son mari : "Je suis excitée comme si j’avais deux ans !"
Sarah Ferguson décomplexée par Meghan et Harry : elle fait sa pub sur les réseaux sociaux !
Zabou Breitman (Il a déjà tes yeux) : qui sont ses enfants Anna et Antonin ?
Adele trop maigre ? Un expert tire la sonnette d'alarme sur son régime draconien