Kim Kardashian : Des mots qui fâchent

Kim Kardashian est plus à l’aise devant un objectif photo que derrière un clavier d’ordinateur, c’est une certitude. Elle s’en est manifestement rendue compte et c’est une bonne nouvelle.

Quand elle n’est pas occupée à changer de tenue, Kim Kardashian poste sur Twitter. Photos, statuts… la brunette n’est en général pas avare de commentaires ni d'actu.

Allons savoir pourquoi hier, elle a eu l’idée de se mêler du conflit israélo-patestinien. Avec la naïveté d’une Miss France, elle a successivement posté : « Je prie pour tout le monde en Israël » avant d’ajouter : « Je prie pour tout le monde en Palestine et partout ailleurs ! »

A-t-elle remis son cerveau en marche aussitôt après cela ? Sans doute car elle a supprimé ces deux tweets au profit d’un nouveau :

« Je voudrais expliquer que, plus tôt aujourd’hui, j’ai posté deux tweets où je disais prier pour les gens en Palestine et en Israël. Après avoir lu ce que me disaient mes followers, j’ai décidé de supprimer ces tweets parce que j’ai réalisé que certaines personnes avaient été blessées par mes propos. C’est pour cette raison que je m’excuse.

J’aurais surtout dû expliquer l’intention qui était derrière ces tweets quand je les ai postés. Le fait est que quelles que soient les convictions religieuses ou politiques, il y a un nombre incalculable d’innocents impliqués dans ce conflit qu’ils n’ont pas choisi et je prie pour eux et aussi pour une solution. Je prie également pour toutes les personnes dans le monde qui sont dans une situation similaire. »

Disons que là, c’est un peu plus clair. Mais on préfère quand même quand Kim Kardashian parle shopping plutôt que politique ou religion.



Retrouvez cet article sur voici.fr


Kim Kardashian : la supposée seconde sextape n’existe pas
PHOTOS Kim Kardashian s’est préparée pour l’ouragan Sandy
DIAPO Les 25 photos les plus sexy de Kim Kardashian
Kim Kardashian change totalement de tenue dans un restaurant
Kim Kardashian : trente-deux ans aujourd’hui
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.