Kim Kardashian : comment l'influenceuse a inspiré La Chronique des Bridgerton

·1 min de lecture

A la surprise générale, le 2 avril dernier le très sexy Regé-Jean Page - alias le duc d'Hastings dans La Chroniques des Bridgerton - révélait ne pas revenir pour la deuxième saison. Une nouvelle qui avait laissé désolés de nombreux fans de la série et parmi eux une certaine Kim Kardashian qui a exprimé son désarroi sur les réseaux sociaux à haute et intelligible voix. "Attendez !!!! QUOI ???", avait lancé celle qui avait dû regarder très attentivement les épisodes 5 et 8 du succès de Netflix. Mais voilà que toute amertume semble bue car Kim Kardashian a trouvé un remède à son chagrin grâce à Nicola Coughlan, l'interprète de Penelope Featherington dans le feuilleton à succès...

Ce mardi 20 avril cette dernière a en effet révélé que Kim K. ainsi que sa famille avaient été une énorme source d’inspiration pour les actrices et que son nom avait été plus d'une fois évoqué lors des essayages. "En tant que fan numéro 1 elle devrait le savoir", conclut la comédienne. La nouvelle n'a pas mis longtemps avant de remonter jusqu'à Kim Kardashian qui n'a pas caché son enthousiasme. "Quoi ? Je deviens dingue !!!!! Ce tweet m'a été envoyé par mon chat groupe Bridgerton ! Est-ce que je peux venir à une séance d'essayage ? Ce serait extraordinaire pour moi !!!" Une faveur que l'actrice irlandaise lui a accordée sans hésiter avant de lui révéler que le corsetier Mr. Pearl avait créé les corsets des actrices de la série juste après avoir conçu celui de Kim Kardashian pour le Met Gala de 2019. " OMG (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Le prince Harry bientôt réconcilié avec la famille royale ? Ce qu’en pense un membre de Windsor
"Il faut être cinglé !" : Bernard Tapie donne son avis très cash sur les vaccins contre la Covid-19
Issa Doumbia : comment il réagit aux commentaires sur son poids
Prince Harry, un "mauvais oncle" pour Charlotte : sa triste confidence sur la fille de Kate et William
Michel Sarran à son tour impliqué dans des dîners clandestins : il officierait dans un restaurant "censé être fermé"