Kim Jong-un, d'héritier inconnu à chef suprême

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À la une de la presse ce vendredi 17 décembre, Kim Jong-un, leader incontesté de la Corée du Nord, 10 dix ans après son accession au pouvoir, Boris Johnson un peu plus dans la tourmente et les Ukrainiens qui se préparent, dans le calme, à une possible invasion militaire russe.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

C’est l’histoire d’un homme en qui personne ne croyait en 2011. Aujourd'hui, Kim Jong-un est le leader incontesté de la Corée du Nord, rappelle Le Figaro. Lorsqu'il succède à son père, Kim Jong-il, les observateurs de l'époque voient en lui un "pantin du pouvoir", en raison de son âge estimé (26 ans) et de son inexpérience. Pour le Japan Times, Jong-un a réussi là où son père avait échoué, en faisant de la Corée du Nord une puissance nucléaire prise au sérieux par les grandes puissances internationales. Sur le plan intérieur, Kim Jong-un dirige son pays d’une main de fer, n’hésitant pas à faire exécuter ses opposants, y compris lorsqu’ils sont issus de sa propre famille.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.


Lire la suite

Lire aussi:
Dix ans de pouvoir de Kim Jong-un : toujours isolée, la Corée du nord en crise économique
Sommet européen : les Vingt-Sept s'accordent sur d'éventuelles sanctions contre la Russie
Boris Johnson dans la tourmente : "Faites ce que je dis, pas ce que je fais!"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles