Kim Jong-un et Dennis Rodman : leur soirée de débauche avec alcool et filles à gogo

C'est une amitié sur laquelle personne n'aurait parié, et pourtant. Depuis leur rencontre en 2013, Dennis Rodman et Kim Jong-un se sont trouvés de nombreux points communs, à tel point que les deux hommes n'ont plus jamais perdu contact. Si les images de l'ancien basketteur et du dirigeant nord-coréen côte à côte dans les tribunes d'un match, échangeant des rires complices, ont pu étonner certains, Dennis Rodman, lui, a toujours assumé cette relation, qualifiant même son acolyte de son "ami pour la vie". Invité il y a quelques jours dans le podcast de Mike Tyson intitulé Hotboxin', le sulfureux basketteur a prouvé qu'il n'avait rien perdu de son franc-parler, évoquant la soirée de débauche qui a suivi sa rencontre avec le dictateur lors d'un match à Pyongyang : "À la fin il me dit : 'Nous aimerions beaucoup que tu reviennes, nous apprécions ta compagnie. Mangeons ensemble ce soir, on fera un petit karaoké et on boira un peu de vodka avec quelques hotties".

Une invitation que Dennis Rodman a bien sûr immédiatement accepté, lui qui n'a jamais caché son goût très prononcé pour les soirées arrosées. "Et nous voilà en train de manger, complètement bourrés, il commence à chanter au karaoké et je n’ai aucune idée de ce qu’il raconte. Tout le monde commence à applaudir et là il fait venir un groupe de genre 18 filles, des filles sexy mais qui n’ont chanté qu’une chanson. Une seule put*** de chanson. Le générique de Dallas", a-t-il conclu.

Les opposés s'attirent

Pourtant, rien ne prédestinait

Retrouvez cet article sur GALA

Biopic sur Johnny Hallyday : pas au courant, Laura Smet est "stupéfaite"
"Vous êtes tellement bêtes" : Jean-Michel Aphatie s'emporte contre les Parisiens agglutinés sur les quais
Jean-Michel Blanquer "maladroit" : Gérald Kierzek pas tendre avec le ministre
Donald Trump : son gros dérapage face à une journaliste d’origine chinoise
Patrick Bruel a appris qu'il allait être papa d'une étonnante manière