La kilonova la plus brillante observée aurait créé un magnétar

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Lorsqu’ils ont été découverts, les sursauts gamma (en anglais gamma-ray bursts, abrégé en GRB) semblaient défier les explications des astrophysiciens. Il suffit de prendre l’exemple des sursauts dits courts qui, en quelques secondes tout au plus, produisaient une énergie équivalente pendant la même durée de temps à au moins 100 millions d’étoiles comme le Soleil. Toutefois, des modèles ont finalement été proposés pour décrire les sursauts gamma, qu’ils soient courts ou longs. Dans le premier cas, on pouvait imaginer qu’il s’agissait d’une collision entre deux étoiles à neutrons formant un système binaire et qui ont fini par se rapprocher tellement en perdant de l’énergie sous forme d’ondes gravitationnelles, pendant leurs orbites en spirale l’un vers l’autre, qu’une fusion est devenue inévitable.


Qu'est-ce qu'une étoile à neutrons ? Quelle différence entre ces étoiles et notre Soleil ? Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, nous explique que les étoiles à neutrons rayonnent très peu en lumière visible, contrairement à notre Soleil. Aussi, les étoiles à neutrons ont des tailles beaucoup plus petites que celle du Soleil : une étoile à neutrons a un diamètre compris entre 10 et 15 km, contre 1,4 million de km pour le Soleil. Ce sont également des objets compacts qui contiennent une quantité importante de matière dans un volume très petit. Étudier ces étoiles permet de tester à une échelle différente les théories de physique nucléaire. © CEA Recherche

Sursaut gamma courts et kilonovae, c'est la même chose

Les astrophysiciens relativistes, aidés par la montée en puissance des ordinateurs depuis les travaux de pionniers d’Alan Turing et John von Neumann, ont prédit le signal final de l’émission des ondes gravitationnelles peu avant la collision de deux étoiles à neutrons. Leurs collègues astrophysiciens nucléaires annonçaient, eux, que la fusion de ces astres compacts devait produire ce qu’ils ont appelé une kilonova, c’est-à-dire une sorte de nova mais d’un ordre de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura