Kiev bombardée pendant la visite du secrétaire général de l’ONU

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kiev bombardée pendant la visite du secrétaire général de l’ONU
SERGEI SUPINSKY / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C’est un “acte de défiance menaçant” qui a provoqué jeudi 28 avril la sidération de la communauté internationale, remarque le Guardian. La Russie a repris dans la soirée ses bombardements contre Kiev, alors même que le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’y trouvait en visite. Selon les services de secours, au moins 10 personnes ont été blessées dans les attaques. C’est la première fois depuis la mi-avril que des missiles russes frappent la capitale ukrainienne.

Au cours d’une rencontre l’avant-veille à Moscou avec Vladimir Poutine, António Guterres avait demandé à Moscou de collaborer avec l’ONU pour permettre l’évacuation des civils des zones bombardées. “Il y a encore peu de temps, Guterres était assis au Kremlin et maintenant il y a des explosions au-dessus de sa tête”, remarque la Deutsche Welle.

“Terroriser la population”

“Au moins deux missiles ont frappé la zone, l’un touchant un immeuble et l’autre tombant sur une usine de l’autre côté de la rue”, a déclaré au New York Times l’ancien député ukrainien Yuriy Levchenko, présent sur les lieux. “Ils essaient de dégrader au maximum notre capacité industrielle et en même temps de terroriser la population, a-t-il affirmé. Cela arrive presque tous les jours quelque part en Ukraine.”

Depuis que les forces russes se sont retirées de la région autour de Kiev il y a plusieurs semaines, la capitale avait toutefois connu une période de calme relatif, rappelle le New York Times.

“Est-ce une salutation de Moscou ?” a ironisé jeudi soir le conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Mikhaïl Podoliak. “Cela en dit long sur la véritable attitude de la Russie envers les institutions internationales, sur les efforts des dirigeants russes pour humilier l’ONU et tout ce que l’organisation représente”, a commenté le chef d’État ukrainien dans une vidéo.

“Une opportunité pour Guterres de remodeler son secrétariat général”

Arrivé jeudi en Ukraine, où il se rendait pour la première fois depuis le début du conflit, António Guterres s’est entretenu avec Zelensky, regrettant que le Conseil de sécurité n’ait pas réussi à empêcher et arrêter la guerre déclenchée le 24 février par Moscou. “L’invasion de l’Ukraine par la Russie est une violation de son intégrité territoriale et de la Charte des Nations unies”, a-t-il une nouvelle fois déclaré.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles