Kiev accuse Moscou d'une cyberattaque contre le groupe Burisma

KIEV ACCUSE MOSCOU D'UNE CYBERATTAQUE CONTRE LE GROUPE BURISMA

KIEV (Reuters) - L'Ukraine a demandé au FBI de l'aider à enquêter sur une cyberattaque imputée à la Russie contre Burisma, le groupe énergétique au coeur de l'"affaire ukrainienne" qui a débouché aux Etats-Unis sur la procédure d'impeachment contre Donald Trump, a dit jeudi un responsable du ministère de l'Intérieur à Kiev.

Selon une société californienne de cybersécurité, Area 1 Security, des hackers russes dépendant des renseignements militaires ont tenté de forcer la messagerie interne du groupe.

"Cette cyberattaque a vraisemblablement eu lieu en coopération avec les services secrets russes", a déclaré Artyom Minyailo lors d'un point presse.

De source proche de Burisma, on indique que le site web de la compagnie a été la cible de multiples tentatives d'intrusion au cours des six derniers mois.

Hunter Biden a travaillé entre 2014 et 2019 pour Burisma Holding et le camp conservateur américain, qui l'accuse d'actes de corruption, affirme qu'il aurait bénéficié de la protection de son père Joe Biden, candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre prochain.

Donald Trump est accusé par l'opposition démocrate américaine d'avoir conditionné le déblocage d'une aide militaire à l'Ukraine à l'ouverture par Kiev d'une enquête sur la compagnie énergétique dans le but de nuire à Joe Biden. Son procès en destitution pour abus de pouvoir et entrave à la justice doit s'ouvrir la semaine prochaine au Sénat.


(Ilya Zhegulev, version française Jean-Stéphane Brosse)