Kia Sorento : adepte des grands espaces

Par Jacques Chevalier
·1 min de lecture
Kia Sorento PHEV
Kia Sorento PHEV

VERDICT CHRONO

Au moins, on ne tergiverse pas. En France, un seul moteur essence épaulé par un moteur électrique est proposé, envoyant le diesel si approprié sur un tel gabarit au musée. Depuis la quasi-disparition des monospaces, ce genre de gros SUV donne du style à une conduite au quotidien, sans aspérité ni réelle faiblesse. Bien sous tous rapports, le Sorento fait partie de ces objets roulants modernes où la satisfaction essentielle consiste à se déplacer sereinement et au large en échappant au malus.

CE QUI CHANGE

Les bornes publiques assureront des recharges plus rapides au Kia Sorento PHEV que les prises domestiques © ACE Team / Kia

La logique des poupées russes se vérifie ici où Kia, qui est à Hyundai ce que Citroën est à Peugeot, reprend une base inaugurée ailleurs et l'adapte à un autre besoin. En l'espèce, un châssis tout nouveau afin d'accepter l'appareillage électrique des hybrides et, de ce fait, des dimensions légèrement augmentées, notamment l'empattement de 3,3 cm. Si le diesel est proposé sur d'autres marchés, la France cherche à échapper aux fourches caudines du fisc et le choix s'est porté sur un unique hybride rechargeable. Avantage, le premier modèle disponible à partir de 48 990 ? est éligible jusqu'au 1er juillet au bonus écologique de 2 000 ?, conditionné par un prix d'acquisition inférieur à 50 000 ?. Par ailleurs, toutes finitions confondues, le Sorento crédité d'un CO2 à 38 g est exonéré de la taxe sur les véhicules de société.

Ki [...] Lire la suite