Kherson libérée : Zelensky accuse les Russes «d'atrocités»

© REUTERS/Viacheslav Ratynskyi

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé les forces russes d'avoir commis des "atrocités" à Kherson, quelques jours après la reprise de la ville par les Ukrainiens. "Les corps des tués sont retrouvés: ceux de civils et de militaires. Dans la région de Kherson, l'armée russe a laissé derrière elle les mêmes atrocités que dans d'autres régions de notre pays, où elle a pu entrer", a dit M. Zelensky dimanche soir lors de son allocution quotidienne.

Il a ajouté que 400 "crimes de guerre" russes avaient été documentés, sans préciser s'ils concernaient uniquement la région de Kherson. Nombre d'habitants de la ville ont dit à l'AFP sur place que les forces russes, qui ont achevé d'évacuer la ville vendredi après huit mois de présence, y ont semé la désolation. "Ils ont pillé tous les appartements, ils ont détruit les portes, ils vivaient dans les appartements. Ils ont pris tout le matériel électronique. Ce sont des voleurs", enrage Svetlana Vilna, 47 ans, qui dit s'être "sentie comme en prison pendant neuf mois".

À lire aussi Les Ukrainiens célèbrent la reprise de la ville de Kherson

Oleg Nazarenko, 25 ans, raconte que "les jeunes étaient arrêtés et fouillés. Ils nous terrorisaient. Ils étaient pires que les fascistes. C'était comme ça". Un étudiant en philosophie trentenaire, qui dit se prénommer Andrïi, assure que "maintenant nous n'avons pas d'électricité dans la ville, pas d'eau, pas de chauffage central, pas de connexion mobile, pas de connexion internet m...


Lire la suite sur ParisMatch