Dans Kherson libérée, les Ukrainiens déminent, réparent et enquêtent sur des «crimes» russes

© Metin Aktas / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Au lendemain de la reprise de Kherson par Kiev , l'heure était au déminage, à la réparation des infrastructures et à la documentation de "crimes" imputables à Moscou dans la grande ville du sud, dont la perte constitue un revers de taille pour le Kremlin.

L'Occident sur la voie d'une "victoire commune" sur la Russie

Pour Kiev, l'Occident est sur la voie d'une "victoire commune" sur la Russie après la reconquête de Kherson, où l'hymne national ukrainien a retenti vendredi après le retrait des troupes russes.

Kherson, annexée fin septembre par Moscou, avait été la première grande ville à tomber après l'invasion russe déclenchée fin février. Sur des images diffusées par les forces armées de Kiev, des Ukrainiens dansent en ronde, autour d'un feu, au rythme de "Chervona Kalyna", un chant patriotique.

Le chef de l'administration militaire ukrainienne de la région de Kherson, Yaroslav Yanouchevytch, a publié ces dernières heures plusieurs vidéos où il se dit "très heureux d'être ici (à Kherson) aujourd'hui, en ce moment historique".

"Nous sommes tous fous de joie"

Derrière lui, des personnes massées sur la place principale célèbrent le retour des forces ukrainiennes dans la ville. Non loin, dans le village de Pravdyné, les habitants de retour serrent leurs voisins dans les bras. Certains ne peuvent retenir leurs larmes.

"La victoire, enfin!", dit Svitlana Galak à l'AFP. "Merci mon Dieu, nous sommes enfin libérés et désormais, tout va retrouver sa place", poursuit cette femme de 43 ans ...


Lire la suite sur Europe1