Khartoum annonce l'arrestation de mercenaires soudanais combattant en Libye

Dans la région du Darfour, 122 mercenaires ont été arrêtés par les autorités soudanaises. Ce groupe de combattants, parmi lesquels huit enfants, se rendait en Libye voisine pour prendre part au conflit.

Si selon plusieurs rapports des Nations unies, des centaines, voire des milliers de Soudanais combattent régulièrement en Libye, c’est la première fois que Khartoum annoncent officiellement des arrestations.

Dans une vidéo, diffusée par l’agence de presse officielle Suna, on aperçoit des dizaines de jeunes assis par terre entourés par des forces de sécurité. Ces images, tournées dans la ville d’El Geneina, la capitale de l’État du Darfour ouest, à la frontière avec le Tchad et la Libye, montrent des combattants qui s’apprêtaient à rejoindre le pays voisin, expliquent les autorités soudanaises.

Le Soudan a plusieurs fois été pointé du doigt. Le Gouvernement d’union nationale libyen a accusé des parties soudanaises d’envoyer des combattants pour grossir les rangs de son rival, le maréchal Haftar. Ce que les autorités soudanaises ont toujours niées jusqu’à présent. Une accusation pourtant appuyée par les Nations unies qui dans un rapport en décembre 2019 attestaient la présence de combattants soudanais aux côtés du maréchal Haftar mais aussi du GNA.

Il faut rappeler que faire appel à des mercenaires n’est pas un phénomène nouveau en Libye. Des Syriens transportés par la Turquie prendraient déjà part au conflit selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme et des militants de l’opposition syrienne.

► Lire aussi : Qui sont les acteurs soudanais présents en Libye?