“Khartoum Aid Kitchen” : une cuisine solidaire à Khartoum, pour venir en aide à la population en proie à la faim

Alors que le Soudan est déchiré par une guerre entre l’armée soudanaise et ses anciens alliés des Forces de soutien rapide depuis plus d’un an, la population est confrontée à une crise humanitaire majeure, avec un risque imminent de famine. Installé au Royaume-Uni, un ressortissant soudanais, Mohanad Elbalal, a lancé un projet de cuisine solidaire pour venir en aide aux plus nécessiteux déplacés à Omdourman, la ville jumelle de la capitale Khartoum.

Le Soudan, en proie à la guerre depuis le 15 avril 2023, est au bord de la “pire crise de la faim au monde”, selon le Programme alimentaire mondial : plus de 18 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire grave, dont cinq millions ont atteint le dernier palier avant la famine.

La situation est encore plus inquiétante dans les zones chaudes du conflit, auxquelles le PAM n’a pas accès, telles que le Kordofan, le Darfour, l’Al Jazirah et la capitale Khartoum.

“Une famine à l'échelle du pays est une réelle perspective”

Mohanad Elbalal, un ressortissant soudanais installé au Royaume-Uni, a lancé “Khartoum Aid Kitchen” avec un membre de sa famille qui vit à Omdourman.

Depuis le début de la guerre, la majeure partie des habitants de Khartoum se sont enfuis, car elle est tombée aux mains des Forces de soutien rapide (FSR), dont ils ont craint les exactions. Une partie a fui vers la ville de Omdourman, qui est globalement sous le contrôle des Forces armées soudanaises (FAS).

Avec les dons, on a aussi pu fournir du riz et du pain. On distribue environ 1000 galettes par jour.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24

Lire aussi:
Non, l’arabe n’a pas remplacé le français comme langue officielle du Sénégal
Attention à ces images trompeuses sur une supposée opération israélienne à Rafah
“Maisons pillées, puits détruits, bétail volé” : la guerre aux portes d’El-Fasher, dernier bastion de l’armée soudanaise au Darfour