Kharkiv : les bombardements de jeudi ont laissé des paysages dévastés

Plus de 150 jours après le début de la guerre en Ukraine, les bombardements se poursuivent et laisse des paysages dévastés, comme à Kharkiv, visée par une frappe jeudi 21 juillet.

Des habitants blessés, et leurs maisons partiellement détruites. Ciblée par les Russes depuis le début de l'invasion en février, la ville de Kharkiv, à l'est de l'Ukraine, a de nouveau été visée par des bombardements, faisant trois morts et plus de vingt blessés.

Même après plusieurs mois, les troupes de Moscou n'ont jamais réussi à occuper totalement cette ville située à une quarantaine de kilomètres de la frontière avec la Russie.

Le conflit laisse des immeubles résidentiels ravagés, soufflés par les bombardements. Kharkiv, étant l'une des villes qui portent les plus lourds stigmates de l'invasion russe.

Selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, les objectifs militaires de Moscou ne se limiteraient plus uniquement à l'est, mais concernaient également d’"autres territoires" et pourraient encore s’étendre.

Médaillés

Les forces ukrainiennes font tout pour défendre leur territoire, et intensifient leurs attaques. Le ministre ukrainien de la défense Oleksiï Reznikov s'est d'ailleurs rendu au chevet de soldats blessés, leur remettant des médailles militaires.

Soldats russes

Sur le terrain, les pertes russes commencent à se faire sentir. Selon les estimations faites par les services de renseignements britannique et américain, au moins 15 000 soldats seraient morts depuis le début de la guerre. La Russie, qui a fourni ces images, ne donne plus aucun chiffre depuis le mois de mars.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles