Kevin Spacey: le Royaume-Uni envisage de demander l'extradition de l'acteur depuis les États-Unis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kevin Spacey en 2016 - Nicholas Kamm - AFP
Kevin Spacey en 2016 - Nicholas Kamm - AFP

Les autorités britanniques cherchent à obtenir le retour de Kevin Spacey au Royaume-Uni afin qu'il réponde aux accusations d'agression sexuelle pour lesquelles il est inculpé dans le pays.

Selon The Guardian, le Royaume-Uni envisage de demander l'extradition officielle de l'acteur de House of Cards depuis les États-Unis, à moins que celui-ci décide de revenir de lui-même sur le sol britannique.

Le Crown Prosecution Service (CPS) a annoncé jeudi qu'il avait autorisé des poursuites pénales contre le comédien de 62 ans pour quatre chefs d'accusation d'agression sexuelle contre trois hommes.

"Il a également été accusé d'avoir poussé une personne à participer à une activité sexuelle avec pénétration sans son consentement", avait ajouté le CPS.

Une procédure de plusieurs mois

Selon les experts cités par The Guardian, la police américaine pourrait donc bientôt être envoyée à la recherche de Kevin Spacey et le placer en détention au nom des autorités britanniques.

Mais cette procédure pourrait prendre plusieurs mois comme l'explique le quotidien britannique qui précise que des fonctionnaires du ministère américain de la Justice seront amenés à étudier les documents envoyés par le Royaume-Uni avant de décider s'il existe une "cause probable" que les infractions aient été commises.

De plus, le retour de Kevin Spacey sur le sol britannique ne signifierait pas nécessairement une interdiction de sortie du Royaume-Uni. L'acteur pourrait être autorisé à retourner aux États-Unis pour travailler, si un tribunal britannique s'assure en premier lieu qu'il reviendrait ensuite pour être jugé, détaille The Guardian.

De mars 2005 à avril 2013

Les faits reprochés couvrent une période allant de mars 2005 à avril 2013. Deux inculpations visent des faits d'agressions sexuelles en mars 2005 à Londres sur un même plaignant. Une autre agression sexuelle concerne un second plaignant en août 2008, qui l'accuse de l'avoir forcé à participer à une activité sexuelle avec pénétration sans son consentement.

Enfin, Kevin Spacey est inculpé d'une quatrième agression sexuelle sur un troisième plaignant en avril 2013 dans le Gloucestershire (sud-ouest de l'Angleterre).

La police de Londres avait ouvert une enquête après avoir reçu des plaintes d'agressions sexuelles contre l'acteur, dont certaines auraient été commises dans le quartier de Lambeth à Londres, où se situe le théâtre Old Vic, dont il fut directeur artistique entre 2004 et 2015.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles