Kevin Spacey attendu devant la justice britannique pour des agressions sexuelles

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© JEMAL COUNTESS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'affaire secoue Hollywood: Kevin Spacey, la star américaine aux deux Oscars, devait comparaître jeudi devant un tribunal de Londres pour des accusations d'agressions sexuelles remontant à une période où il était directeur artistique d'un théâtre dans la capitale britannique.

Le début d'une longue bataille judiciaire

Déterminée à faire valoir son innocence, la star de la série "House of Cards", dont la carrière a été stoppée net par une série d'accusations depuis l'affaire Weinstein, est attendue à partir de 10H00 (09H00 GMT) à la Westminster Magistrates Court.

Cette audience devrait être brève et consacrée à des questions de procédures, lançant ce qui s'annonce comme une longue bataille judiciaire.

L'acteur, âgé de 62 ans, est poursuivi pour quatre agressions sexuelles sur trois hommes, dont les noms n'ont pas été rendus publics, entre mars 2005 et avril 2013. Il est également accusé d'avoir forcé l'un d'eux à une activité sexuelle avec pénétration sans son consentement.

Il a été formellement inculpé lundi, après le feu vert donné fin mai par le parquet britannique à ces poursuites. Kevin Spacey s'était alors dit "déçu" mais avait annoncé son intention de se présenter devant la justice britannique.

"Je me défendrai contre ces accusations"

"Je me défendrai contre ces accusations, et, j'en suis sûr, prouverai mon innocence", avait-il ajouté dans une déclaration transmise à l'émission matinale de la chaîne américaine ABC, Good Morning America. Deux inculpations visent des faits d'...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles