Kevin Spacey : abandon des poursuites pour agression sexuelle dans le Massachusetts

Olivier Pallaruelo (@Olivepal)
Le procureur du Massachusetts, saisi par l'affaire, a déclaré être contraint d'abandonner les poursuites contre Kevin Spacey, "du fait de l’indisponibilité du témoin à l’origine de la plainte".

Nouveau et spectaculaire retournement dans une des affaires concernant Kevin Spacey. Inculpé d'attentat à la pudeur et d'agression sexuelle dans l'Etat du Massachusetts, les charges pesant sur lui ont été abandonnées ce mercredi 17 juillet. Motif : un dossier fragilisé par la victime elle-même. Début juillet, on apprenait que son accusateur, qui affirmait avoir été agressé en juillet 2016, retirait sa plainte, choisissant de garder le silence pour ne pas s'incriminer, en invoquant le 5e amendement de la Constitution des Etats-Unis, qui donne à la personne la possibilité de ne pas devoir témoigner contre elle-même.

Dans une lettre au juge versée au dossier mercredi, le procureur compétent pour l’île de Nantucket (le lieu où se seraient déroulés les faits présumés) a justifié sa décision d’abandonner les poursuites "du fait de l’indisponibilité du témoin à l’origine de la plainte". C’est un camouflet pour le procureur, Michael O’Keefe, qui reste pour l'heure le seul à avoir inculpé Kevin Spacey.

Toutefois, le comédien est encore loin d'être sorti d'affaire. La Police britannique enquête toujours à propos de deux agressions sexuelles le concernant; une en 2005, l'autre en 2008, alors que le comédien était le directeur artistique du prestigieux théâtre londonien Old Vic. Une enquête interne menée par la direction du théâtre a fait état d'une vingtaine de témoignages de personnes expliquant avoir été harcelées et agressées par Spacey.