Kenya : William Ruto remporte la présidentielle au terme d’un scrutin jugé « opaque »

© Tony KARUMBA / AFP

Après six jours d’attente, le Kenya connait le nom de son nouveau président. William Ruto, vice-président sortant, a été déclaré lundi vainqueur, au terme d’une élection marquée par des désaccords au sein de la Commission électorale et l’éruption de violences dans plusieurs quartiers de la capitale. Celui qui faisait figure de challenger a cumulé 50,49 % des voix contre 48,85 % pour son rival, l’opposant historique Raila Odinga, selon les résultats communiqués par le président de la Commission électorale (IEBC), dont la majorité des membres a souhaité tenir une conférence de presse plus tôt dans la journée pour se désolidariser de ces résultats jugés « opaques ».

« Je travaillerai avec tous les leaders » politiques, dans un pays « transparent, ouvert et démocratique » a immédiatement assuré Ruto dans un discours télévisé. « Il n’y a pas de place pour la vengeance », a-t-il ajouté, se disant « totalement conscient » que le Kenya « est à un stade où nous avons besoin de tout le monde sur le pont ». À 55 ans, le riche homme d'affaires, autoproclamé porte-parole des « débrouillards » du petit peuple, devient le cinquième président du Kenya au terme d’une des élections les plus serrées de l'histoire de son pays, marqué par une participation en baisse : environ 65 % des votants, contre 78 % en 2017.

Lire aussi – Kenya : l'opposant historique Raila Odinga se présente pour la cinquième fois à la présidentielle

« Processus opaque »

L’attente a duré plusieurs heures ce lundi pour les r...


Lire la suite sur LeJDD