Kenya: William Ruto déclaré vainqueur avec 50,49% par le président de la Commission électorale

Le président de la Commission électorale kényane, Wafula Chebukati, a déclaré William Ruto vainqueur de la présidentielle avec 50,49% des voix, ce lundi 15 août à Nairobi, malgré le rejet des résultats par quatre des sept membres de l'organe qu'il dirige, dont sa vice-présidente qui a pris la parole. Le chef de l'État élu s'est exprimé, mais des tensions violentes ont éclaté dans le pays.

Après six jours d'attente des résultats, est-ce le début d'une crise politique ? Avec un peu plus de sept millions des voix, le vice-président sortant du Kenya, William Ruto, a devancé de 233 211 voix son adversaire Raila Odinga, figure historique de l'opposition qui avait reçu le soutien du chef de l'État sortant, mais qui ne récolte que 48,85% des suffrages, selon le président de la Commission électorale Wafula Chebukati.

L'ambitieux M. Ruto, 55 ans, devient ainsi sur le papier le premier Kalenjin à être élu au pouvoir depuis vingt ans, succédant à deux présidents issues de la communauté kikuyu, dont le sortant M. Kenyatta. Il faisait campagne depuis plusieurs années, à mesure qu'il semblait mis sur la touche par une alliance inattendue entre son président et l'opposant historique de ce dernier.

►À relire : Au Kenya, Uhuru Kenyatta officialise son soutien à Raila Odinga

Juliana Cherera, vice-présidente de la Commission électorale (IEBC) :