Kenya: la visite du chef de l’État somalien normalise les relations entre les deux pays

Après les Emirats arabes unis, après la Turquie et l'Érythrée, le nouveau président somalien est en visite officielle au Kenya. Il est arrivé, vendredi 15 juillet, à Nairobi pour une rencontre avec son homologue Uhuru Kenyatta. La Somalie et le Kenya ont eu des relations conflictuelles, ces dernières années. Cette visite, dernière en date d'une tournée internationale du chef de l'État somalien, Hassan Cheikh Mohamoud, signe donc la fin d'un climat de tension.

Les sujets d'intérêt mutuels ne manquent pas entre la Somalie et le Kenya. D'abord, la guerre menée contre leur ennemi commun - les jihadistes shebabs qui sont très actifs à la frontière entre les deux pays, et souvent la traversent - et aussi les questions commerciales. Les deux économies et les deux peuples sont très liés mais les tensions politiques entre Mogadiscio et Nairobi, ces dernières années, perturbaient les échanges.

C'est pourquoi l'accord annoncé vendredi par les deux chefs d'Etat, après leur rencontre, est particulièrement significatif. En effet, la frontière est officiellement rouverte. Sur la lutte contre le terrorisme, la coordination va reprendre entre les services de renseignement.

Les deux pays feront aussi des efforts communs sur la sécheresse et, commercialement, du poisson somalien pourra être exporté au Kenya en échange de la réouverture des liaisons aériennes directes Nairobi-Mogadiscio, notamment pour les avions amenant le précieux khat dont beaucoup de Somaliens sont plus que friands. Des facilités de visas ont également été décidées.

À lire aussi : Somalie et Kenya s'embrouillent sur le commerce du khat


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles