Kenya : le président William Ruto retire le projet de budget après des manifestations meurtrières

"Je ne promulguerai pas le projet de loi de finances 2024" : le président kényan William Ruto a annoncé mercredi le retrait du projet de budget, à la suite de violences meurtrières dans le pays.

Le président kényan William Ruto a annoncé, mercredi 26 juin, le retrait du projet de budget 2024-25 prévoyant des hausses de taxes, à l'origine d'une puissante contestation dans le pays qui a sombré mardi dans une violence meurtrière.

"Après avoir écouté attentivement le peuple kényan, qui a dit haut et fort qu'il ne voulait rien avoir à faire avec ce projet de loi de finances 2024, je m'incline et je ne promulguerai pas le projet de loi de finances 2024, qui sera par conséquent retiré", a déclaré William Ruto dans un discours au lendemain d'une journée de manifestations sévèrement réprimées contre le texte.

L'organisme officiel de défense des droits humains, la Kenya National Human Rights Commission (KNHRC), a recensé 22 morts dans le pays, dont 19 à Nairobi, "plus de 300 blessés et plus de 50 arrestations", a indiqué sa présidente, Roseline Odede.

"Après l'adoption du projet de loi, le pays a été témoin d'une large expression de mécontentement à l'égard du projet de loi tel qu'il a été adopté, qui a malheureusement entraîné des pertes de vies humaines et des destructions de biens", a ajouté le chef de l'État.

Le président a appelé à une concertation nationale.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Au lendemain des violences au Kenya, nouveaux appels à manifester jeudi
Kenya : des manifestations antigouvernementales sombrent dans le chaos, au moins cinq morts
Kenya : des manifestations antigouvernementales font deux morts et des centaines d'arrestations