Kenya: le président Uhuru Kenyatta fait le ménage dans son entourage politique

C’est un nouvel épisode des tensions et conflits au sein du pouvoir kényan. Aden Duale, le chef de la majorité au Parlement a été remplacé. Appartenant au parti présidentiel, il occupait ses fonctions depuis 7 ans. Mais le président Uhuru Kenyatta l’a démis de ses fonctions.

Avec notre correspondant à Nairobi, Sébastien Németh

Selon des témoins, le sort d’Aden Duale a été réglé en 22 minutes, montre en main, lors d’une réunion éclair lundi 22 juin, entre le président Kenyatta et près de 200 élus. Le chef de l’État y aurait déclaré « être prêt à démettre tous ceux qui seraient contre ses projets ».

Or, pour beaucoup, cette sanction contre Aden Duale serait en fait une façon pour Kenyatta d’affaiblir son vice-président. Après de terribles violences entre leurs ethnies respectives, Uhuru Kenyatta et William Ruto se sont en effet unis. Le second devant succéder au premier aux élections de 2022.

Mais au fil des années, leur relation s’est refroidie. Le président kényan serait passablement énervé de voir son numéro deux en campagne permanente, parcourant le pays pour sécuriser des alliances. Leur relation s’est encore dégradée depuis notamment qu’Uhuru Kenyatta a fait la paix avec son ancien opposant Raila Odinga début 2018.

Purge dans le camp de William Ruto

Le chef de l’État semble depuis avoir entamé une purge dans le camp de son vice-président. Il a écarté ses alliés dans le gouvernement et les comités parlementaires. Le cas d’Aden Duale vient confirmer la tendance, car il était aussi réputé proche du vice-président, et semblait ne pas voir d’un bon œil le rapprochement avec l’opposition…

À lire aussi : Au Kenya, le président procède à un remaniement ministériel

Pour l’instant, William Ruto ne bronche pas. Mais beaucoup s’attendent un jour ou l’autre à une contre-attaque de celui qu’on surnomme parfois l’arnaqueur, ou le débrouillard.