Kenya: le président Ruto annonce des mesures d'austérité

Au Kenya, William Ruto a annoncé, vendredi 5 juillet dans l'après-midi, une série de mesures d’austérité à l'occasion d'une adresse publique, avant de se lancer dans un débat avec la jeunesse, sur le réseau social X.

Au Kenya, après d'importantes manifestations violemment réprimées, le président Ruto s'est résigné à retirer le projet de budget 2024-2025, fin juin.

À lire aussiTensions au Kenya: «Si vous avez une bonne croissance mais que votre monnaie est dévaluée, la situation est intenable»

Le retrait de la loi de finances 2024, suite aux manifestations de ces quinze derniers jours, représente un manque à gagner de 346 millions de shillings, soit environ 2,5 millions d’euros, pour le budget kényan. Sans nouvelles taxes, le président annonce donc que l’État va se serrer la ceinture… « Quarante sept entreprises publiques aux fonctions redondantes seront dissoutes, a annoncé William Ruto. Leurs employés seront transférés aux ministères. Le nombre de conseillers du gouvernement sera réduit de 50%, avec effet immédiat. Les lignes de budget pour les bureaux des femmes du président, du vice-président et du premier secrétaire de cabinet, vont disparaître.


Lire la suite sur RFI