Kenya: malgré le Covid-19, les autorités côtières se réjouissent de l’afflux de vacanciers

·1 min de lecture

Les autorités côtières se félicitent de voir un afflux de vacanciers se rendre sur les côtes kényanes, malgré le risque de contaminations au Covid-19.

Avec notre correspondante à Nairobi, Charlotte Simonart

Les plages de sable blancs de Mombasa et autres stations balnéaires sont littéralement bondées. Au Kenya, la côte voit arriver un afflux de vacanciers pour les fêtes de fin d’année. Des milliers de Kenyans se sont rassemblés par centaine pour fêter Noël et le même scénario se dessine pour fêter la nouvelle année.

Même si c’est la haute saison touristique au Kenya, cette année, pas d’étrangers ou presque, coronavirus oblige. Ce sont les locaux venus des grandes villes du pays qui ont investi la côte. L’ambiance y est festive et des réunions familiales par centaines sont organisées sans masque ni distanciation sociale. Comme si de rien n’était...

Les autorités côtières se disent surprises devant tant de succès : « Malgré la pandémie, les gens n’ont pas eu peur de venir, se réjouit un responsable, nous sommes heureux que les affaires soient en plein essor ici ».

Et pourtant, le gouvernement central avait quelques jours plus tôt exhorté les Kenyans à faire preuve de prudence durant les fêtes. Le couvre-feu, l’interdiction de rassemblement de masse et l’obligation du masque sont toujours en vigueur.

Cette semaine d’insouciance pourrait coûter cher au pays. Le nombre de contaminations est au plus bas en ce moment mais la courbe pourrait repartir fortement à la hausse après les festivités, alors que le gouvernement annonce enfin la réouverture des écoles le 4 janvier prochain après neuf mois de fermeture.