Kenya : faute de nourriture, seulement 10% des élèves vont en cours dans le nord du pays

© Tony Karumba / AFP

Les écoles au Kenya sont elles menacées ? Alors que la hausse des cours du blé à cause de la guerre en Ukraine , couplée à la sècheresse dans la région, plonge des millions de Kenyans dans l'insécurité alimentaire, la presse du pays s'inquiète de "l’absentéisme des écoliers à cause de la faim". Le quotidien The Nation s’alarme notamment de la situation dans le nord du pays.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Dans certaines écoles, seulement 10% des élèves sont revenus en classe après les vacances scolaires car ils n’y trouvent plus de quoi manger le midi. Pourtant, pour beaucoup d'entre eux, l'école leur offrait leur seul repas de la journée, apprend-on.

Des millions de personnes plongées dans l'insécurité alimentaire

Si la situation est si dramatique, c'est en partie dû à l'absence de véritables saisons des pluies dans la zones ces dernières années. Résultat, les cultures sont asséchées et le bétail meurt. "Une école qui ne nourrit plus, ce sont des centaines d'enfants qui disparaissent", explique le quotidien qui ajoute que certains enfants doivent parfois marcher 30 kilomètres pour trouver de l’eau.

Le journal The Standard donne la parole aux enseignants qui pressent le gouvernement kenyan de mettre en place un programme alimentaire d’urgence. Des dizaines d’écoles sont sur le point de fermer par manque d'élèves, alerte le quotidien. Mais la situation pourrait encore s'aggraver, car c'est toute la corne de l'Afrique qui est touchée par le manque d...


Lire la suite sur Europe1