Kenya: la Cour suprême confirme l'élection de William Ruto à la présidence

La Cour suprême du Kenya a confirmé ce lundi l'élection de l'ancien vice-président William Ruto à la tête du pays. Il était face à Raila Odinga, figure historique de la politique kényane.

Avec notre correspondante à Nairobi, Florence Morice

Après plusieurs jours d'audience, les juges de la Cour suprême du Kenya ont décidé ce lundi 5 septembre de confirmer la victoire de William Ruto à l'élection présidentielle. Un verdict sans ambiguïté rendu ce lundi par la Cour suprême du Kenya, une institution respectée dans le pays qui avait décidé en 2017 d'annuler la présidentielle.

L’ensemble des arguments avancés par le camp Odinga ont été rejetés, certains faute de preuves aux yeux de la Cour, d’autres au motif que les irrégularités dénoncées n’étaient pas d’une ampleur suffisante pour affecter le résultat final. « C'est une décision unanime. Les recours sont par la présente rejetés. En conséquence, nous déclarons le premier défendeur (William Ruto) président élu », a déclaré la présidente de la Cour suprême Martha Koome.

La présidente de la Cour suprême a affirmé, par exemple, qu’aucune preuve crédible n’avait été apportée du fait que les serveurs de la commission électorale aient pu être piratés ou de l’existence d’une conspiration qui aurait été organisée afin de falsifier les formulaires de résultats, comme l’affirmait le camp Odinga.

Raila Odinga « désapprouve avec véhémence »


Lire la suite sur RFI