Kendji Girac déçoit ses fans : son équipe obligée de s'expliquer

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kendji Girac n'a pas tenu ses promesses ! Ce samedi 11 septembre, l'interprète d'Andalouse se produisait sur scène au festival des Musicales du parc des Oiseaux dans l'Ain. Mais le chanteur a bâclé ses deux concerts de la soirée. En chantant seulement 50 minutes pour chacun d'eux, Kendji Girac a déçu ses fans. Le chanteur a "donné un concert bien trop court", "n'a pas échangé avec le public" et "n'a pas fait de rappels", des plaintes enregistrées par nos confrères de Télé-Loisirs auprès du public.

Certains fans vont plus loin dans la critique et fustigent la personnalité du chanteur qui pour certains a pris "la grosse tête" et est "parti comme un voleur" ce soir-là. Et étant donné le prix des billets, les reproches ont continué : "A 65 euros, je ferai l’effort de jouer deux heures", "Très joli spectacle mais 50 minutes, c’est abusé au prix de la place. Il aurait pu au moins revenir chanter une dernière chanson et dire au revoir au public", déplorent certains festivaliers.

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, Emmanuel Visentin, le directeur du festival, ne peut justifier le raccourcissement des concerts de Kendji Girac : "Cette situation est totalement indépendante de notre volonté puisqu’elle ne résulte ni des conditions contractuelles convenues avec la production de l’artiste qui prévoyaient deux représentations, ni du déroulement de deux concerts dans la même journée puisque les horaires avaient été convenus en concertation avec la production afin de laisser un temps (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - 37 ans du prince Harry : Kate, William et Charles mettent leurs différends de côté
PHOTO - « Immense bonheur » : Julie Gayet ne boude pas son plaisir
"Il sera peut-être chez Nikos dans The Voice" : Pascal Praud se moque de la rentrée discrète de Jean Castex
Cédric Jubillar condamné à rester en prison ? "Les enfants du couple ont besoin de sérénité"
"Le sparadrap du capitaine Haddock" : cette annonce d'Anne Hidalgo qui effraie son camp

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles