Kelsey Turner, l’ancien mannequin de charme devenue meurtrière

© Erik Verduzco/AP/SIPA

Elle avait posé pour les plus grands magazines de charme. «Playboy», «Maxim»… Kelsey Turner était parvenue à se faire remarquer par sa plastique avantageuse et son visage de poupée. Mais c’est aujourd’hui en combinaison de prisonnière qu’elle se déplace. La jeune femme de 29 ans vient de plaider coupable pour le meurtre d’un homme de 71 ans, un psychiatre qui l’aidait à payer ses factures. Afin de réduire sa peine, la trentenaire à accepter de passer un accord avec la justice : elle plaide coupable de meurtre au second degré mais maintient son innocence. Kelsey Turner reconnaît ainsi qu'il y a suffisamment de preuves pour une condamnation, même si elle s’estime non coupable. En échange, elle sera éligible à la libération conditionnelle dans 10 ans.

Les faits remontent à 2019. Cette année-là, Thomas Burchard aurait voyagé de Californie jusqu’à Las Vegas, où Kelsey vivait à l’époque, pour mettre fin à leur relation de deux ans au cours de laquelle il lui aurait apparemment versé une allocation comprenant le paiement de son loyer, indique «USA Today».

À lire aussi Dans le sordide et mystérieux lac Mead, un sixième squelette découvert

Thomas Burchard a ensuite été retrouvé mort dans le coffre d'une voiture abandonnée. L’autopsie a révélé que l’homme a succombé des suites d'un traumatisme contondant à la tête. Le véhicule était situé sur une route déserte près du lac Mead. C’est Judy Earp, la nouvelle petite amie de la victime, qui avait signalé sa disparition. Cette ...


Lire la suite sur ParisMatch