Kelly Helard (Mamans et célèbres) ex-accro à la drogue : "Je suis vraiment tombée dedans quand j'ai voulu maigrir"

On le sait, depuis ses débuts dans Les Ch'tis, Kelly Helard mène une guerre contre ses kilos. Depuis, la jeune femme a enchainé les pertes et les prises de poids et a même sorti un livre consacré à ça, intitulé Tout ça pour mon poids ! Journal intime d'une vie à lutter contre les kilos. Dedans, la candidate de Mamans et célèbres parle notamment de son ancienne addiction à la drogue. Elle l'avait d'ailleurs déjà évoqué récemment dans une interview avec Sam Zirah. "Ma première perte de poids était grâce à la drogue (...) Le speed, ça coupe l'appétit, tu élimines plus vite et tu ne dors pas. J'allais en cours, je faisais des bookings, des tournages.... Ça me permettait de tenir et j'oubliais ce qui me contrariait, comme le harcèlement que je subissais" avait expliqué celle qui partage régulièrement son évolution physique sur Instagram.

"C'était matin, midi et soir"

Dans une interview accordée à Purepeople, elle a de nouveau parlé de son passé d'addict à la drogue. "J'étais déjà un peu tombée dans la drogue avant à cause de mon ex, pour tenir en boîte de nuit. C'était occasionnel. Mais ensuite je suis vraiment tombée dedans quand j'ai voulu maigrir. C'était matin, midi et soir. J'ai réussi à perdre énormément mais aujourd'hui, quand je revois les photos de l'époque, je me trouve horrible. Je ne dis pas que c'est la faute des personnes...

Lire la suite


À lire aussi

Kelly Helard (Mamans & Célèbres) 100% naturelle : elle ne veut plus de filtre et retouche sur ses photos
Kelly Helard (Mamans et célèbres) célèbre sa perte de poids avec un avant/après en maillot de bain
Kelly Helard (Mamans et célèbres) ex-accro à la drogue : "J'étais sous influence quand je tournais (...) c'était matin, midi et soir"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles