Kelly Helard cash sur l'opération de chirurgie esthétique "horrible" qu'elle regrette (EXCLU)

Kelly Helard est une femme franche et l'a de nouveau prouvé dans son livre Tout ça pour mon poids ! Journal intime d'une vie à lutter contre les kilos (sorti le 15 juin 2022 chez Talent Editions). Sans tabou, elle a révélé qu'elle avait consommé de la drogue pour perdre du poids. Elle est aussi revenue sur la façon dont elle a perdu de nombreux kilos et a évoqué l'opération de chirurgie esthétique qu'elle regrette.

Outre la drogue, vous avez tenté de perdre du poids grâce à la chirurgie et vous l'avez regretté. Pourquoi avoir sauté le pas ?

J'ai été influencée à l'époque. Je voulais refaire mes fesses, alors que j'aurais pu avoir un résultat en faisant du sport. Je leur avais dit de ne pas faire trop gros et ce n'était pas le cas. En plus, c'était rempli de cellulite, il y avait des trous partout. C'est la honte, c'est horrible. Et ça on ne le dit pas sur les réseaux sociaux. Les filles mettent des filtres sur les réseaux pour que ça ne se voit pas. On m'avait dit qu'on allait m'opérer gratuitement en Tunisie donc j'y suis allée. Mais je n'étais pas contente du résultat et je me suis dit que j'aurais dû bien me renseigner avant. J'ai peut-être influencé d'autres personnes et je le regrette.

Vous vous êtes finalement tournée vers le sport et une alimentation plus saine pour perdre vos kilos par la suite. Quelle a été votre force ?

L'acceptation de soi déjà. Avant d'accepter de...

Lire la suite


À lire aussi

"C'était vraiment horrible" : Kelly Helard cash sur l'opération de chirurgie esthétique qu'elle regrette
"J'ai pété un câble !" : Milla Jasmine cash sur la chirurgie esthétique, elle balance enfin la vérité !
Kelly Helard : "Un peu à côté de la plaque", elle dévoile sa nouvelle opération de chirurgie esthétique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles