Kazakhstan: le président refuse de négocier et ordonne de "tirer pour tuer"

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, a rejeté vendredi 7 janvier toute possibilité de négociation avec les manifestants et autorisé les forces de l'ordre à "tirer pour tuer" afin d'étouffer les émeutes qui secouent le pays.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles