Kazakhstan : un nouveau gain stratégique pour Moscou ?

Craignant manifestement de perdre le contrôle de la situation malgré l'entrée en vigueur de l'état d'urgence, le président kazakhstanais a fait appel à l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC), qui a envoyé des troupes « de maintien dans la paix » dans le pays. Cette crise, qui s'est développée à une vitesse fulgurante dans un pays pourtant considéré comme un pôle de stabilité en Asie centrale, remet en cause la politique d'autonomisation menée par le Kazakhstan depuis son indépendance.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles