Kazakhstan: Des dizaines de manifestants anti-régime interpellés

La police a interpellé plusieurs dizaines de manifestants antigouvernementaux, vendredi dans les deux plus grandes villes du Kazakhstan, au surlendemain de la démission surprise du président Nursultan Nazarbaïev, ont constaté des journalistes de Reuters. /Photo prise le 22 mars 2019/REUTERS/Pavel Mikheyev (Reuters)

ASTANA/ALMATY (Reuters) - La police a interpellé plusieurs dizaines de manifestants antigouvernementaux, vendredi dans les deux plus grandes villes du Kazakhstan, au surlendemain de la démission surprise du président Nursultan Nazarbaïev, ont constaté des journalistes de Reuters.

Ces manifestations étaient organisées par l'adversaire de Nazarbaïev, le banquier en fuite et opposant politique Moukhtar Abliazov, qui accuse le président démissionnaire d'organiser une succession dynastique qui verrait sa fille Dariga accéder à la fonction suprême.

Dariga Nazarbaïeva a été élue présidente de la chambre haute du parlement cette semaine, tandis que Kassim-Jomart Tokaïev, l'ex-dirigeant du Sénat, était chargé d'assumer l'intérim de la présidence du pays. Une élection présidentielle est prévue l'année prochaine au Kazakhstan.

Plusieurs dizaines de partisans d'Abliazov, qui vit en France, sont descendus dans les rues d'Almaty, ex-capitale et plus grande ville du pays, et d'Astana, l'actuelle capitale qui, sur proposition de Tokaïev, est appelée à être rebaptisée Nur-Sultan.

Certains manifestants tenaient des ballons gonflables bleus, aux couleurs de l'opposition. Les forces de police, en tenue anti-émeute, ont rapidement interpellé la quasi-totalité des protestataires. Les rassemblements publics sont illégaux au Kazakhstan s'ils n'ont pas le feu vert des autorités.

Nursultan Nazarbaïev, qui conserve d'importants pouvoirs en tant que président du Conseil de sécurité du Kazakhstan, ne s'est pas retiré de la vie politique malgré sa démission, et s'est entretenu jeudi au téléphone, ainsi que Tokaïev, avec le président russe Vladimir Poutine.

(Tamara Vaal et Mariya Gordeyeva; Eric Faye pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles