Le Kazakhstan commande deux Airbus A400M, premier acquéreur en 15 ans

·1 min de lecture

Le Kazakhstan a commandé deux avions de transport militaire Airbus A400M, devenant le neuvième pays client et le deuxième hors d'Europe, a annoncé ce mercredi l'avionneur européen, dont cet aéronef n'avait plus séduit de nouvel acquéreur depuis 15 ans.

Deux exemplaires de l'A400M Atlas. De prime abord la commande kazakhe peut paraître modeste, mais après quinze années de vache maigre, Airbus espère bien que cette commande marquera pour son appareil de transport militaire, le début d'un cycle vertueux.

À l'origine, le constructeur ambitionnait d'en vendre plusieurs centaines d'unités. Il n'en fut rien. Sur les 174 avions précédemment commandés, 170 l'ont été lors du lancement du programme en 2003 par les sept pays européens partenaires.

Il est vrai que la mise au point de l'appareil fut longue et complexe. La situation n'est plus la même, commente aujourd'hui Michael Schoellhorn, PDG d'Airbus Defence and Space. L'A400M, précise-t-il, « a atteint un état de maturité que de nombreux clients potentiels attendaient ». Et d'ajouter : « L'Atlas deviendra la pierre angulaire des opérations de transport aérien du Kazakhstan. »

Les A400M kazakhs seront livrés en 2024, portant ainsi le nombre total de commandes à 176 appareils, un chiffre qu'Airbus espère donc voir augmenter dans un avenir proche.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles