Kate Middleton et William s'engagent contre le racisme : "Ça doit cesser maintenant"

·1 min de lecture

Reece James, défenseur de Chelsea, a été victime d'injures racistes sur les réseaux sociaux. Il a partagé les messages qui lui ont été adressés vendredi et a immédiatement reçu le soutien de son club, de ses coéquipiers et d'autres acteurs du monde du football. Ce dimanche 31 janvier, le prince William, qui est un grand fan de foot, et Kate Middleton ont également partagé un communiqué sur leurs réseaux sociaux, sans toutefois citer Reece James, mais en s'engageant contre toute forme de racisme, que ce soit sur les terrains ou en ligne.

"Ça doit cesser maintenant", a ordonné William dans son premier tweet. "Nous avons tous la responsabilité de créer un environnement où de tels abus ne sont plus tolérés", a-t-il ajouté. Dans son communiqué, le duc de Cambridge, qui parle en son nom et celui de son épouse, met les plateformes, comme Twitter, Instagram et Facebook, face à leurs responsabilités, les enjoignant à agir contre "ceux qui choisissent de répandre la haine". Reece James a lui-même demandé à Instagram"de faire plus" pour éradiquer le racisme de sa plateforme.

Le prince William est engagé depuis longtemps dans la lutte contre le racisme. Il s'est positionné contre à de nombreuses reprises. Quand sa belle-sœur Meghan Markle a été victime d'injures racistes et sexistes, il a même publié un communiqué. Mais ce n'est pas tout. Lors de la cérémonie des Bafta awards, équivalent britannique des César, en février 2020, il a prononcé un discours - largement salué - sur le manque de (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort de Faustine Nogherotto (Star Academy) : Nagui lui rend hommage et fait une promesse
Prince Harry : pour compenser le Megxit "brutal", ses titres militaires pourraient lui être rendus
Elizabeth II : comment elle a brisé la glace avec les parents de Kate Middleton ?
VIDÉO - Jean-Luc Mélenchon attaque Emmanuel Macron dans On est en direct : “le pouvoir si grand rend fou”
Gérard Larcher "serial testeur" : ce nombre incroyable de tests PCR que le président du Sénat a subi