Kate Middleton trahie par un ami de longue date : son amertume est grande

« Cet article contient un bon nombre d'inexactitudes et de fausses déclarations qui n'ont pas été communiquées à Kensington Palace avant publication. » C’est par ses mots que les porte-parole de Kate Middleton et du prince William ont fait part de leur colère à la suite d’un article de Tatler, où la duchesse de Cambridge est décrite comme « épuisée et piégée ». Mais le magazine campe sur ses positions. « Le rédacteur en chef Richard Dennend soutient le travail d'Anna Pasternak (la journaliste) et ses sources. Kensington Palace savait que nous travaillions sur la couverture 'Catherine The Great' depuis des mois et nous leur avions demandé de collaborer. Le fait qu'il démente être au courant est tout bonnement faux », ont répondu les porte-parole de Tatler. La déception est d’autant plus grande pour Kate Middleton que le rédacteur en chef, Richard Dennend, est un ancien camarade de fac. Ils étudiaient en même temps l’histoire de l’art à l’université de Saint Andrews.

En février 2018, il avait révélé à Evening Standard qu’il n’était pas « super proche » de William, mais en revanche qu’il avait passé des vacances avec Kate. « L’été où j’ai eu mon diplôme, nous sommes partis deux fois de suite en vacances en France. Je pense qu’elle est adorable », avait expliqué Richard Dennend, avant d’expliquer être « obsédé par Meghan ». Une phrase qui résonnait déjà comme une provocation pour Kate Middelton.

Le succès plus important que l’amitié ?

Elle peut se rassurer, car quelques mois plus tard,

Retrouvez cet article sur GALA

Camilla Parker Bowles : ce nouveau bijou qui intrigue
Jean-Loup Dabadie : cette correspondance grivoise entretenue avec Nicolas Bedos, son filleul
Olivier Véran, un adversaire dangereux ? Pourquoi Laurent Wauquiez s’inquiète
Agnès Buzyn, la seule à avoir anticipé la crise ? Cette petite phrase osée
PHOTO - Marine Lorphelin ne supporte plus la distance avec son futur mari : son message émouvant