Kate Middleton, la presse spécule sur le sexe de l'enfant

Alors que le Palais vient de confirmer les rumeurs sur la grossesse de la duchesse de Cambridge, les médias ont commencé leur course au scoop. Leur but ? Connaître le sexe de l'enfant !

A peine annoncée, la grossesse de Kate Middleton passionne déjà les Anglais très enthousiastes depuis la diffusion d'un communiqué de presse annonçant l'heureux événement. Et si le communiqué livre peu d'informations, évoquant seulement des nausées matinales, Outre Manche la presse spécule autour du sexe et du prénom de l'enfant ! Il faut dire que depuis le mariage de Kate et William le 21 avril 2011, les Anglais piaffent d'impatience en attendant l'arrivée d'un héritier.

Pour The Independant, qui a pris sa calculette ou acheté "la grossesse pour les nuls", il est "évident que la grossesse n'a pas dépassé le cap des douze semaines et que l'annonce d'aujourd'hui n'est dû qu'aux malaises de la Duchesse", malaises qui auraient contraint le Palais à précipiter l'annonce de la grossesse, rompant ainsi une tradition (et la prudence) qui veut que la future maman attende le cap des 12 semaines pour annoncer la bonne nouvelle.

A l'inverse E!Online explique que l'annonce de cette grossesse signifie que la duchesse est au moins enceinte de 3 mois en justifiant son affirmation par le fait que le Palais n'aurait pas pris le risque d'annoncer cette grossesse autrement. A défaut d'informations, les spéculations et les interprétations vont donc bon train dans la presse pour qui "Kate & William" restent de très bons clients, presque aussi vendeurs que les Brangelina aux Etats-Unis. Il faut dire que depuis son mariage, Kate a réussi un sans faute, tant sur le plan du style, que de la maîtrise du sourire en toute circonstance.

Fille ou garçon ?

L'autre sujet de préoccupation, c'est évident le sexe de l'enfant. Fille ou garçon ? Les spéculations (et les consultations de voyance) (...) Lire la suite sur CloserMag.fr

Alicia Keys marraine de la Star Academy ?
Gilles Bouleau détrône Claire Chazal
Shopping de fête : 10 petites robes noires pour être la plus chic en soirée

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.