Kate Middleton : pourquoi la duchesse de Cambridge a-t-elle agacé la police britannique ?

·1 min de lecture

Tout était parti, pourtant, d'une bonne première intention. En ce mois de mars, la Grande-Bretagne est endeuillée par un tragique fait divers. Portée disparue le 3 mars, une jeune femme de 33 ans, Sarah Everard, est retrouvée morte une semaine plus tard. En Angleterre l'émotion entourant la mort de Sarah Everard est vive, car elle est corrélée à un sujet d'une brûlante actualité, l'insécurité des femmes et les agressions mortelles dont elles sont l'objet. Dès l'annonce de la mort de Sarah, de très nombreux Britanniques se sont spontanément rendus sur les lieux où elle avait été vue la dernière fois, le kiosque à musique de Clapham et ont déposé en sa mémoire fleurs, peluches et bougies. Kate Middleton avait tenu à se rendre sur les lieux, également, pour un hommage. "La duchesse a décidé de rendre cette visite qui n'avait rien d'officiel car elle a été horrifiée par le meurtre abominable de Sarah. Elle se rappelle parfaitement ce que c'est que d'être une jeune femme dans les rues de Londres, et comme bien d'autres cette histoire lui rappelle ce que c'est d'être une femme qui rentre seule le soir", a expliqué un proche. Sauf que cette apparition surprise n'a pas plu à tout le monde.

Ce mardi 30 mars, la Her Majesty’s Inspectorate of Constabulary and Fire & Rescue Services, organisme chargé de veiller à l'efficacité de la police en Grande-Bretagne, a rendu un rapport sur cette journée hommage. A l'intérieur, on peut sentir l'agacement ressenti à cette arrivée improvisée de la duchesse (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Richard Chamberlain a 87 ans : comment son coming-out a gâché sa carrière d'acteur
VIDEO Incroyables Transformations : la réaction étonnante et bouleversante d'une mère en voyant sa fille
Louise Bourgoin : ce métier qu'elle aurait dû faire avant de devenir actrice
VIDEO Affaire conclue : un acheteur passe à deux doigts de la casse, le pire est évité
Maeva Ghennam arrête la chirurgie esthétique : "Je suis assez gonflée comme ça !"