Kate Middleton n’a pas attendu Meghan et Harry pour fêter son anniversaire

Kate Middleton n'a pas attendu le 9 janvier pour souffler sa trente-huitième bougie. Ce dimanche 5 janvier, un tea-time était organisé à Amner Hall après la messe pour célébrer, avec un peu d'avance, l'anniversaire de l'épouse du prince William. Une présence n'a pas manqué de faire réagir: celle de Rose Hanbury et son mari David Rocksavage, Lord-Grand-Chambellan. Supposément brouillée avec Kate, Rose Hanbury faisait pourtant partie des invités de l'office religieux puis de l'anniversaire de la duchesse de Cambridge.

Si sa présence a été remarquée, d'autres absences ne sont pas passées inaperçues. A commencer par celle de Meghan Markle et du prince Harry. Les époux de Sussex n'ont pas participé à la petite fête donnée en l'honneur de Kate au manoir. Les parents d'Archie étaient certainement encore au Canada où ils ont célébré Noël loin de la famille royale. L'année dernière, ils étaient également absents de l'anniversaire de la mère de George, Charlotte et Louis. De quoi alimenter encore les rumeurs de brouille entre les deux frères et les deux belles-soeurs.

Une autre absence questionne, celle de son frère James Middleton et sa fiancée, la française Alizée Thevenet. Les deux amoureux ont préféré poursuivre leurs vacances sous le soleil des Caraïbes. De leur côté, Carole et Michael Middleton qui étaient avec eux pour le Nouvel An sont rentrés spécialement pour fêter l'anniversaire de Kate. Depuis deux ans que le couple se fréquente, Alizée Thevenet n'a jamais été vu avec Kate Middleton.

Retrouvez cet article sur GALA

David Hallyday annonce la couleur : "J'ai du mal à faire confiance, il faut que je me protège"
Cette année, Nicolas Sarkozy a intégré un cercle très fermé et très prisé
PHOTO - Emily Ratajkowski publie un cliché à 14 ans en bikini : “Je suis triste que cette photo existe”
Comment William et Harry ont-ils vraiment vécu le mariage de Charles avec Camilla ?
"Je ne veux pas d’emmerdes avec Claude" : quand Jacques et Bernadette Chirac avaient recours à un chaperon pour leur fille