Kate Middleton et Meghan Markle : les origines de leur mésentente

·1 min de lecture

Dans la dernière interview donnée par Meghan Markle et le prince Harry à Oprah Winfrey sur CBS ce dimanche 7 mars, l'épouse du prince Harry a décidé de régler ses comptes avec la presse britannique... mais également avec sa belle-soeur. Alors que Kate Middleton s'évertue à jouer les duchesses modèles, épaulant son mari pour soutenir le peuple britannique douloureusement touché par la crise sanitaire, Meghan Markle, exilée à des milliers de kilomètres de la famille royale, n'a pas l'intention de se voir seule, attribuer le mauvais rôle. Face à la papesse de la télévision américaine, la duchesse de Sussex a souligné qu'elle n'avait pas fait pleurer Kate Middleton peu avant son mariage en 2018, mais que c'est elle qui avait fondu en larmes. Ambiance... Celles qui n'ont jamais réussi à se lier d'amitié apparaissent plus éloignées que jamais.

Jalousie et incompatibilité d'humeurs, incapacité à cohabiter à Kensington ou à servir la Couronne de façon coordonnée, coups bas pour mieux briller au détriment de l'autre : tout aura été insinué, reporté, exacerbé par les tabloïds british jusqu'au Megxit officialisé en janvier 2020 et au-delà de l'installation des Sussex à Los Angeles. L'épouse de William et celle d'Harry n'ont pas reçu la même éducation, ne fréquentent pas les mêmes cercles, ne sont pas promises au même destin. Toutes les deux roturières, elles auraient pu former un tandem gagnant. Au grand dam d'Elizabeth II, elles semblent irréconciliables. Explications.

L'entente cordiale (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le fils de Meghan Markle et Harry "privé" du titre de prince ? Encore un fâcheux mensonge
Michel Cymes "grande gueule"... il regrette de s'en être pris aux politiques
Markle Markle et Harry n'en ont pas fini... bientôt d'autres révélations ?
"On a toujours envie que les femmes se crêpent le chignon" : Julie Gayet féministe
VIDEO - Romane Serda victime de violences conjugales : "Il me bastonnait comme un malade"