Kate Middleton calculatrice : elle avait tout prévu pour intégrer la famille royale, la preuve !

Le jubilé de platine de la reine Elizabeth II, qui se tient en Angleterre du jeudi 2 juin au dimanche 5, sera surtout l'occasion pour Kate Middleton et Meghan Markle de se retrouver. Depuis la séparation des Fab Four, grand nombre de fans de la Couronne ont choisi leur camp entre les deux belles-soeurs rejoignant ainsi la team Kate ou la team Meghan. Mais alors que les critiques autour du comportement de la duchesse de Sussex sont nombreuses, l'image de l'épouse du prince William paraît souvent plus parfaite, plus lisse. Et pourtant, calculatrice, elle avait tout prévu pour intégrer la famille royale.

Le destin de Kate Middleton aurait pu être bien différent. Et au début des années 2000, alors que la mère de George, Charlotte et Louis s'apprête à démarrer un cursus universitaire à Edimbourg, elle choisira finalement celle de St. Andrews car c'est là que se trouve le prince héritier. Un choix qui a surpris son entourage. "Elle avait toujours placé Édimbourg en choix numéro 1, et elle avait été acceptée, sa place était réservée", a confirmé le conseiller d'orientation de l'internat Marlborough College, où elle a effectué sa scolarité. Les tabloïds ont alors même révélé que "Carole Middleton, un brin arriviste, aurait poussé sa fille à s'y inscrire pour mieux rencontrer le prince", comme rapporté par Bertrand Meyer-Stabley dans le livre La vie de Catherine, duchesse de...

Lire la suite


À lire aussi

QUIZ - Jubilé : 5 français sur 10 ne sauraient pas reconnaître ces membres de la famille royale. Et vous ?
Jubilé d'Elizabeth II : Ces 5 scandales qui ont failli détruire la famille royale
Kate Middleton, Meghan Markle, prince Harry... Ces membres de la famille royale ont trouvé leur sosie !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles