Karine Le Marchand attaquée par Franck Ribéry pour “injure publique”

Karine Le Marchand, qui est confinée dans le Sud mais reste connectée avec ses fans via son compte Instagram, a décidé de continuer à permettre aux agriculteurs célibataires de trouver l'amour. Ce qu'elle fait d'habitude dans L'Amour est dans le Pré sur M6, mais qu'elle a dû évidemment adapter aux restrictions sanitaires actuelles. Elle aime aussi beaucoup faire rire ses abonnés sur les réseaux sociaux. Mais l'une de ses dernières blagues risque de lui coûter cher…

L'animatrice a publié un photo-montage dans sa story Instagram le 16 avril dernier. Elle s'est moquée de la façon de parler du footballeur Franck Ribéry, qui a pu quelques fois par le passé écorcher la langue française. "Pour le sauvement de la nation du pays… Restons confits", a-t-elle écrit sur une photo de l'attaquant de la Fiorentina. Elle y avait aussi ajouté le fameux smiley "pleure de rires". Mais Franck Ribéry, lui, n'a ni pleuré ni ri. Il a visiblement ressenti de la colère.

Une moquerie qui passe mal

Son avocat a envoyé un courrier à Karine Le Marchand pour lui signifier l'intention du footballeur de l'attaquer en justice pour "injure publique". "Prêter de tels propos à M. Franck Ribéry est inadmissible en ce qu’ils tendent à le rabaisser et à inciter les utilisateurs du réseau social à se montrer méprisant à son endroit", stipule la lettre à laquelle RMC Sport a eu accès. Toutefois, avant d'emprunter la voie judiciaire, Ribéry semble prêt à discuter d'après ce même courrier. Des excuses publiques suffiront-elles

Retrouvez cet article sur GALA

Candidats de Koh-Lanta menacés : « De la barbarie à l’état pur » pour Denis Brogniart
Emmanuel Macron « présomptueux », Édouard Philippe « entêté » : le couple exécutif décrypté
"Personne ne devrait être surpris" : Meghan Markle nargue encore la famille royale au sujet de sa nouvelle vie
Le prince Harry tente de se rabibocher avec les Anglais d’une drôle de manière
VIDEO - Cyril Hanouna, remonté, reproche à TF1 d'avoir envoyé Camille Combal "à l'abattoir"