Karine Lacombe victime de "menaces" : elle est insultée jusque dans la rue

·1 min de lecture

Un témoignage qui fait froid dans le dos. Invitée de l'émission Bourdin Direct ce mardi 14 septembre, Karine Lacombe a accepté d'évoquer une nouvelle fois les menaces dont elle a été victime, de la part des antivax notamment, depuis le début de la crise sanitaire. "Vous êtes toujours victime de menaces ?", a demandé Jean-Jacques Bourdin à l'infectiologue, curieux de savoir si la situation s'était apaisée depuis sa dernière prise de parole sur le sujet. "Ah bien sûr ! Menaces verbales, bien sûr. Sur les réseaux sociaux, par mail et puis physiquement dans la rue", a-t-elle révélé. "Physiquement dans la rue ? C'est-à-dire ?", s'est interrogé le journaliste de BFMTV. Et l'intéressée de répondre : "Des insultes, des accusations d'être responsable de l'enfermement de la population française."

Malgré ces menaces, Karine Lacombe a fait savoir qu'elle continuerait de s'exprimer et de livrer son expertise : "La parole est libre", a-t-elle affirmé face à Jean-Jacques Bourdin. "On est dans un pays démocratique où la liberté d'expression est extrêmement importante, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle on est souvent l'objet de menaces et de calomnie sur les réseaux sociaux et malgré tout, il n'y a pas de mesures qui sont prises", a observé l'infectiologue, précisant néanmoins qu'il y avait "des limites à ne pas franchir."

Menacée de mort à plusieurs reprises par les antivax, Karine Lacombe a fait savoir qu'elle et ses confrères avaient alerté la justice. Et de tirer la sonnette d'alarme (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Un proche de Johnny Hallyday raconte ses débuts difficiles avec lui : "Il a été très dur, il m'a mis la pression"
Affaire Jubillar : le père de Cédric, qu'il n'a pas vu depuis 20 ans, sort du silence
Denis Brogniart : comment la mort de son père lui à appris "à ne jamais renoncer"
"Kate et William ne voulaient pas voler la vedette" : les coulisses du mariage de James Middleton dévoilées
Vanessa Paradis au théâtre pour la première fois : ce détail qui l'a "choquée"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles