Karine Lacombe reconnaît que le "pari" d'Emmanuel Macron était le bon et que la crise sanitaire est en passe d'être vaincue

·1 min de lecture

Devenue ultra-médiatisée en raison de la crise du Covid-19, Karine Lacombe, la cheffe du service infectiologie de l'hôpital Saint-Antoine (Paris), a aussi été très vite classée dans la catégorie des experts soignants pour le moins alarmistes. Depuis ses premiers passages sur les plateaux de télévision, elle appelle à la vigilance la plus aboutie, que ce soit sur les gestes barrière de base ou les mesures gouvernementales prises pour enrayer la diffusion du virus. A plusieurs reprises, elle s'est désolée du manque de fermeté du président de la République, prônant des confinements durs, mais moins longs dans le temps. A la fin du mois d'avril dernier, alors qu'Emmanuel Macron soumettait l'idée d'un assouplissement des règles sanitaires et posait les bases d'une sortie des contraintes dès le début de l'été, elle allait jusqu'à déclarer qu'il s'agissait là d'un "pari politique" malvenu.

Mais, autrefois Cassandre, Karine Lacombe se veut désormais plus encline à reconnaître le bien-fondé du calendrier imaginé par l'exécutif. C'est donc un discours plus optimiste qu'elle affiche dans les colonnes du journal Libération, ce lundi 14 juin. L'infectiologue de 51 ans revient sur ses propos qui avaient suscité le débat et la polémique : "J'ai dit que le chef de l'Etat faisait un pari politique, pas que j'espérais qu'il le perde ! On a tous fait face au même problème et on est tous contents que ça aille mieux (...) Un peu partout, les services retransforment des lits Covid en lits non-Covid. (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Jérôme Salomon optimiste : la fin du masque à l'extérieur dès le 1er juillet se précise ! (VIDEO)
"C'est l'Ile-de-France qui va s'ambiancer !" : survoltée, Marlène Schiappa se met à chanter lors d'un meeting à Paris !
Les images improbables de la reine Elizabeth II s'évertuant à couper un gâteau avec une épée en marge du G7
Eric Dupond-Moretti s'emporte violemment contre un élu RN en faisant référence aux "vidéos érotiques" de Julien Odoul
Jean-Luc Mélenchon enfariné en pleine manifestation devant les caméras : "Ça serait bien que ça s'arrête" (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles