Karine Lacombe craint qu'un simple confinement ne soit pas suffisant : "On est dans une situation extrêmement incertaine et compliquée"

·1 min de lecture

La tension s'accroît sur le monde hospitalier et l'exécutif n'hésite plus à parler de "troisième vague" épidémique. À tel point que des nouvelles restrictions sont en passe d'être prises pour plusieurs départements, notamment tous ceux concentrés dans la région Île-de-France. Demain, à 18 heures, le Premier ministre Jean Castex devrait annoncer des reconfinements locaux, sans que l'on sache encore s'ils le seront uniquement le week-end ou plus. Quoiqu'il en soit, scientifiques et médecins s'accordent à dire depuis déjà plusieurs semaine que la situation est devenue largement préoccupante, avec une augmentation constante du nombre de cas de Covid-19 et des services de réanimation pris d'assaut.

Parmi les plus médiatiques et alarmistes, on compte Karine Lacombe. La cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital Saint-Antoine, à Paris, a répondu aux questions des lecteurs du journal La Montagne, dans une vidéo diffusée hier soir par nos confrères. Une habitante du Val-de-Marne lui a ainsi demandé s'il n'aurait pas fallu reconfiner bien plus tôt afin de contenir la nouvelle vague et en sortir également plus rapidement. "Il ne faut pas simplement penser qu'on devrait confiner pour diminuer la pression dans les hôpitaux. Le problème n'est pas là, répond la spécialiste. Le problème est qu'on a 400 morts par jour, ce ne sont pas que des personnes âgées. Et au-delà des morts, il y a des séquelles à long terme qui peuvent être lourdes. Et encore au-delà de ça, quand il y a beaucoup (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Crise sanitaire : Jean Castex et Olivier Véran s'exprimeront demain à 18 heures
"Le Covid, c’est ce qui est arrivé de mieux au Président" affirme un proche d'Emmanuel Macron
Axel Kahn évoque le "mépris d'Emmanuel Macron envers les scientifiques" et le met en garde : "L'audace peut se transformer en entêtement"
Réouverture des restaurants : un plan de reprise en trois étapes sur trois mois à l'étude
Kate Middleton toujours "abattue et sonnée" après l'interview choc de Meghan Markle et du prince Harry !