Karine Jean-Pierre, Carlo Ancelotti, Mark Schneider, Patricia Mirallès... : bonne ou mauvaise semaine ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Reuters / AFP / Sipa
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le JDD a décrypté l'actualité de la semaine et dégagé les personnalités à la une. Pour Karine Jean-Pierre, nouvelle press secretary des États-Unis, et Carlo Ancelotti, l'entraîneur du Real Madrid, la semaine fût bonne. Tandis que Mark Schneider, le PDG de Nestlé, et Patricia Mirallès, la députée LREM de l'Hérault, sont en pleines turbulences.

Bonne semaine :

Karine Jean-Pierre

À 44 ans, elle a été nommée jeudi porte-parole de la présidence des États-Unis, devenant la première femme noire et ouvertement LGBTQ+ désignée à ce poste prestigieux. Née en Martinique de parents haïtiens, cette ancienne de la campagne d’Obama remplace Jen Psaki, dont elle était jusqu’ici l’adjointe. La nouvelle press secretary est aussi francophone, marquant le retour du français derrière le pupitre de la fameuse salle de presse pour la première fois depuis Pierre Salinger sous John Kennedy.

Lire aussi - Nomination de Karine Jean-Pierre : comment porter la parole du président Biden

Carlo Ancelotti

Sa place dans l’histoire du football, Carlo ­Ancelotti, 62 ans, l’avait déjà conquise le week-end dernier en devenant le premier entraîneur à remporter les cinq grands championnats : Italie, Angleterre, France, Allemagne, et Espagne donc, avec le Real Madrid. Mercredi, l’Italien s’est offert un nouveau record. Revenue de nulle part, son équipe s’est qualifiée pour la finale de la Ligue des champions. Le 28 mai au Stade de France contre Liverpool, il vivra son cinquième sommet européen comme coach....


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles