Kanye West se confie sur sa campagne présidentielle "embarrassante", sa santé mentale et son mariage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Kanye West
    Kanye West
    Rappeur américain, producteur de disques et créateur de mode

Au cours d'une prière dans le cadre de Thanksgiving, le rappeur s'est confié sur son mariage, chahuté par ses envies de politique, mais aussi sur ses problèmes de santé mentale.

"Tout ce à quoi je pense chaque jour, c’est comment je peux réparer ma famille et guérir toute la douleur que j’ai causée". Kanye West est passé aux confidences jeudi soir, lors d'une prière prononcée à l'occasion de Thanksgiving. Une prise de parole lors de laquelle il a évoqué ses problèmes de santé mentale, sa course à la présidence ainsi que son mariage compliqué avec Kim Kardashian (cette dernière a demandé le divorce en février dernier).

"En ce Thanksgiving, je me sens tellement reconnaissant envers ma famille, mes fans et mes ennemis - nous vous aimons aussi", a-t-il lancé. "Tout ce à quoi je pense chaque jour, c’est comment je peux réparer ma famille et guérir toute la douleur que j’ai causée. J’assume la responsabilité de mes actes".

"Ma femme n’a pas aimé que je porte la casquette rouge", a-t-il poursuivi, en référence à sa visite à Donald Trump, lors de laquelle il était coiffé du slogan de l'ex-Président des Etats-Unis, Make America Great Again. "En tant que bonne épouse, elle voulait juste me protéger et protéger notre famille. En ne m'alignant pas avec les opinions politiques d’Hollywood, j'ai fait de nous une cible, et cela a été dur pour notre mariage".

"J'ai mis ma femme dans l'embarras"

Le chanteur est aussi revenu sur son échec cuisant à la présidentielle américaine. En plus d'une campagne marquée par un meeting à la fin duquel il avait fini en larmes, il avait recueilli moins de 0.5% des suffrages - soit environ 60.000 votes.

"Je me suis présenté aux élections présidentielles sans préparation adéquate et sans aucun allié", a reconnu Kanye West. "J’ai mis ma femme dans l’embarras en dévoilant des informations sur notre famille lors de ma seule et unique, dieu merci, conférence de presse".

Pour étayer son discours anti-avortement, il avait notamment raconté avoir voulu que Kim Kardashian, son épouse alors enceinte de leur fille North, avorte. Il avait ensuite parlé de manière inintelligible pendant une minute, avant de crier: "J'ai failli tuer ma fille! J'ai failli tuer ma fille!".

"Vulnérable"

Le rappeur, qui a été diagnostiqué bipolaire lorsqu'il avait 39 ans, est également revenu sur un épisode maniaque en 2016, qui avait nécessité qu'il soit hospitalisé, pour "sa propre sécurité". Il avait alors été placé "sous un traitement médicamenteux très lourd", a-t-il dit. 

"Depuis, ma prise de médicaments a été irrégulière, ce qui m'a rendu vulnérable à d’autres épisodes que ma femme, ma famille et mes fans ont dû endurer", a regretté la star.

Fin août dernier, après plusieurs reports, Kanye West avait sorti Donda, son dixième album studio, près de deux ans après son dernier disque, Jesus is King, dévoilé en octobre 2019. Dans cet opus, l'artiste aborde une nouvelle fois des thèmes religieux. Il y fait aussi plusieurs fois référence à sa séparation ultra médiatisée avec Kim Kardashian.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Kanye West

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles