Kanye West accusé de racisme et d'antisémitisme par un ex-employé

Le rappeur controversé Kanye West a hurlé à plusieurs reprises sur des employés noirs et a fait l'éloge d'Adolf Hitler en tant qu'"innovateur", selon une nouvelle plainte déposée en Californie mardi.

Kanye West à New York le 7 septembre 2018 (Randy Brooke)

L'artiste, également connu pour sa marque de mode Yeezy, est devenu un paria du show-business depuis qu'il a multiplié les propos antisémites en 2022 et affiché sa sympathie pour le dictateur nazi.

Cette plainte, dans laquelle un ex-employé affirme que le chanteur a assuré à des écoliers qu'il était persécuté par le peuple juif, ternit encore davantage l'image de l'artiste, qui dit souffrir de troubles bipolaires.

Elle a été déposée par Trevor Phillips, un Afro-Américain qui a travaillé pendant près d'un an pour Yeezy et pour la Donda Academy, une école fondée par le rappeur controversé.

Embauché fin 2022, l'ex-salarié affirme n'avoir "jamais vu M. West hurler et réprimander une personne blanche", selon la plainte. "Mais à d'innombrables reprises, il a vu et/ou subi personnellement les hurlements frénétiques de Kanye sur des personnes noires."

Selon M. Phillips, le rappeur s'est lancé à plusieurs reprises dans des tirades antisémites devant son personnel, en assurant que "les Juifs veulent (l)e faire tomber" ou que "les Juifs volent tout (s)on argent".

De nombreuses marques, comme Adidas, Gap et Balenciaga, ont coupé les ponts avec Kanye West, à cause de précédentes déclarations antisémites.

Selon la plainte, l'artiste, également connu sous le nom de Ye, a fait l'éloge d'Hitler lors d'un dîner dans un restaurant huppé de Los Angeles.

"Hitler était fabuleux", a estimé le rappeur, d'après la plainte.

"Hitler était un innovateur. Il a inventé tant de choses. C'est grâce à lui que nous avons des voitures", a-t-il ajouté, en assénant une contre-vérité historique.

Les ingénieurs allemands Karl Benz et Gottlieb Daimler font partie des personnes à l'origine du développement de l'automobile. Le dictateur nazi s'est contenté de soutenir Ferdinand Porsche, qui a dessiné et produit en masse la célèbre Coccinelle de Volkswagen.

Dans sa plainte, M. Phillips affirme également que lors d'une conversation avec deux enfants de la Donda Academy, le rappeur leur a dit de se raser la tête et a menacé de les enfermer dans des cages.

"Kanye a également dit aux employés (...) qu'aucun d'entre eux ne devait être gros, sinon il les licencierait", ajoute la plainte.

La Donda Academy est déjà au centre de plusieurs plaintes déposées par d'anciens enseignants, licenciés après avoir émis des réserves sur la sécurité et l'environnement toxique qu'elle réserve à ses écoliers.

M. Phillips réclame 35.000 dollars de dommages et intérêts, et souhaite faire passer un message avec sa plainte.

"Nous espérons que (...) M. West comprendra que ses messages, qui, selon nous, prêchent la discrimination, l'antisémitisme et l'amour d'Hitler, n'ont pas leur place dans le monde", a insisté son avocat, Carney Shegerian.

hg-pr/rfo/eml