À Kandahar, les femmes ont déserté la vie publique

Depuis que les Taliban règnent en maîtres à Kandahar, leur fief historique, les femmes évitent de plus en plus de sortir dans la rue. "Les autorités régionales n'ont pas édicté de règle en la matière, mais c'est comme si il y avait une loi non écrite qui les dissuadait de quitter la maison", précise l'envoyé spécial de France 24 Roméo Langlois, qui a constaté sur place quees femmes évitaient, même revêtues de la burqa, de se rendre au travail d'aller dans les cafés ou dans les restaurants.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles