Kamala Harris se retire de la course à l'investiture démocrate

KAMALA HARRIS VA SE RETIRER LA COURSE À L'INVESTITURE DÉMOCRATE

WASHINGTON (Reuters) - La sénatrice de Californie Kamala Harris a annoncé mardi qu'elle se retirait de la primaire démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre prochain aux Etats-Unis.

"J'ai fait le bilan et considéré la situation sous tous ses angles pour arriver ces derniers jours à l'une des décisions les plus difficiles de ma vie", écrit-elle dans un courriel adressé à ses partisans.

"Ma campagne n'a tout simplement pas les ressources financières nécessaires pour que nous continuions", poursuit-elle.

Etoile montante du parti et détractrice de la politique migratoire de Donald Trump, la première femme noire à avoir été élue sénatrice de Californie était entrée dans la course dès le mois de janvier, choisissant pour se déclarer le Martin Luther King Day, journée fériée en hommage à la figure tutélaire du mouvement des droits civiques assassiné en 1968.

Après avoir dépassé en juin les 10% dans les intentions de vote à la suite d'une performance remarquée lors d'un débat entre prétendants, elle était retombée dans les sondages et sa campagne avait du mal à engranger les dons.

Elue pour la première fois au Sénat en 2016, Kamala Harris s'est forgé une image nationale lors des audiences houleuses de confirmation de Brett Kavanaugh, choisi par Trump pour siéger à la Cour suprême.

Âgée de 55 ans, elle menait campagne sous le slogan "For the People".

Née de parents nés en Jamaïque et en Inde, elle semblait en mesure de tirer parti de l'évolution électorale du Parti démocrate, où les jeunes, les femmes et les électeurs issus des minorités ethniques exercent une influence croissante.




(Amanda Becker et Ginger Gibson; version française Henri-Pierre André)